Aux Pays-Bas, de nombreux services et professionnels peuvent vous aider si vous avez besoin d’informations sur la santé, avez un problème de santé ou êtes en situation d’urgence.

Les organismes auxquels vous devez vous adresser sont fonction de la région où vous vivez et de votre statut de demandeur d’asile. Aux Pays-Bas, lorsque vous êtes malade, vous commencez toujours par consulter votre médecin généraliste. Outre le médecin généraliste, il existe des médecins spécialisés, par exemple dans les hôpitaux. Ils ont une connaissance approfondie d’une partie du corps, par exemple du cœur ou des poumons, ou d’une maladie particulière. Outre les médecins généralistes et hospitaliers, vous pouvez également consulter un dentiste, un opticien, un physiothérapeute, une sage-femme, vous adresser à une maison de soins, un organisme proposant des soins aux enfants et aux adolescents, ou au service de santé publique municipal (GGD) . Pour les soins non médicaux, par exemple pour obtenir une aide pratique ou un soutien psychologique, vous pouvez vous adresser à des organisations de travail social.

Femme allant chez le médecin

Résidence dans un centre pour demandeurs d’asile (AZC)

Le centre pour demandeurs d’asile propose des soins médicaux à tous les demandeurs d’asile qui y vivent, quel que soit leur statut. Au centre pour demandeurs d’asile, ils peuvent consulter un médecin généraliste, une sage-femme, s’adresser à un organisme proposant des soins aux enfants et aux adolescents et être orientés vers un hôpital. Les demandeurs d’asile ont droit aux mêmes soins médicaux que les Néerlandais, sont pris en charge gratuitement par l’assurance maladie et n’ont rien à payer. Pour les jeunes gens jusqu’à l’âge de 18 ans, les soins dentaires sont également pris en charge. Pour les adultes, les soins dentaires sont pris en charge à hauteur de 250 euros maximum par an.

Tous les demandeurs d’asile ayant un problème de santé ou une question en lien avec celui-ci peuvent s’adresser au centre aux heures de consultation. La première consultation a souvent lieu avec l’assistant(e) du médecin. L’assistant(e) du médecin décide si vous avez besoin de voir un/une infirmier/ière ou un médecin généraliste. L’assistant(e) du médecin prendra rendez-vous pour vous. Vous pouvez également être orienté vers un hôpital.

Que faire si je n’ai pas de permis de séjour ?

Toute personne résidant aux Pays-Bas depuis plus de trois mois sans permis de séjour valide est considérée comme « sans-papiers ». Les personnes « sans-papiers » ne peuvent pas être prises en charge par l’assurance maladie pour le coût de leurs soins, mais ont droit aux soins médicalement nécessaires.

Résidence dans une municipalité (personne ayant obtenu le droit d’asile)

Une fois qu’un demandeur d’asile a obtenu un permis de séjour, il/elle est appelé(e) statushouder en néerlandais. L’organisation centrale qui reçoit les demandeurs d’asile (COA) vous rattache à une municipalité pour votre résidence. Après avoir déménagé dans cette municipalité, vous devez vous enregistrer auprès de l’assurance maladie. Dans de nombreuses municipalités, cela est organisé collectivement. Après cela, vous pouvez vous enregistrer auprès d’un médecin généraliste. Vous payez vos propres contributions à l’assurance maladie ainsi que la franchise (eigen risico), et parfois également une contribution personnelle pour couvrir le coûts de certains médicaments ou traitements (eigen bijdrage).

Que sont les soins médicalement nécessaires ?

Le droit aux soins médicaux est un droit fondamental pour tous, même pour ceux qui n’ont pas de permis de séjour. Le droit à des soins médicalement nécessaires est établi par la loi.

Un médecin décide si des soins médicaux sont nécessaires ou non. Les soins médicalement nécessaires vont au-delà des soins que vous recevriez au service des urgences d’un hôpital. Il peut s’agir de soins à la fois curatifs et préventifs dans un hôpital ou chez un médecin. En principe, il s’agit de soins nécessaires et appropriés. Cela inclut une consultation pour la contraception ou un avortement.

Le médecin et les autres professionnels de la santé ont l’obligation légale de respecter votre vie privée et de garder confidentiels les renseignements qu’ils ont sur vous.

Si vous ne pouvez pas payer le coût des soins, le médecin ou le prestataire de soins peut déclarer ces frais au bureau de l’administration centrale (CAK). Certains hôpitaux et certaines pharmacies ont des contrats avec le CAK. Demandez à votre médecin généraliste à quel hôpital ou à quelle pharmacie en particulier vous pouvez vous rendre.

Que faire pour bénéficier de soins médicalement nécessaires ?

Si vous vivez aux Pays-Bas sans permis de séjour valide et sans couverture par l’assurance maladie, vous avez le droit à des soins médicalement nécessaires. Pour les problèmes de santé qui ne mettent pas votre vie en danger, vous pouvez contacter un médecin généraliste ou, le soir et le week-end, le service de garde des médecins (huisartsenpost) du secteur où vous vivez. Le médecin généraliste peut vous orienter vers un spécialiste exerçant à l’hôpital pour effectuer des examens complémentaires. Pour cela, vous recevrez une lettre de recommandation. En cas d’accident ou dans une situation qui met votre vie en danger, vous pouvez vous rendre au service des urgences de l’hôpital. Chaque hôpital dispose de ce type de service, vous n’avez pas besoin d’une lettre de recommandation. Si vous avez besoin d’une ambulance, vous pouvez appeler gratuitement le 112.

Quels sont mes droits si je possède un permis de séjour ?

Si vous possédez un permis de séjour, mais vivez encore dans un centre pour demandeurs d’asile, vous pouvez utiliser les services de soins proposés dans ce centre.

Lorsque vous quittez le centre pour demandeurs d’asile pour vous installer dans une municipalité, et que vous vous êtes enregistré auprès d’un prestataire de l’assurance maladie, vous recevez une carte d’assurance maladie. À partir de ce moment, vous pouvez bénéficier des soins dans votre municipalité et vous enregistrer auprès d’un médecin généraliste.

Que se passe-t-il si un(e) professionnel(le) de la santé ne parle pas ma langue ?

Durant votre séjour dans le centre pour demandeurs d’asile, des interprètes sont disponibles pour vous permettre de communiquer avec les professionnels de la santé.

Que devez-vous faire si vous avec obtenu le droit d’asile, vivez dans une municipalité et avez besoin d’un interprète pour consulter le médecin ou vous rendre à l’hôpital ? Dans ce cas, le coût d’un interprète est payé par le prestataire des soins. Pour cela, le prestataire des soins (médecin généraliste, hôpital ou autre prestataire de soins) a généralement conclu un accord avec un interprète ou un prestataire de services de traduction. En tant que statushouder , vous avez droit à un interprète par téléphone lorsque vous consultez un médecin généraliste pour un avis ou pour un traitement. Vous disposez de ce droit pour une durée allant jusqu’à 6 mois après vous être enregistré auprès de la municipalité. Jusqu’au 1er mai 2019, il existe un accord spécial pour les médecins généralistes qui leur permet de demander les services d’un interprète par téléphone pour leurs consultations avec les statushouders.

Il est important de savoir que l’interprète :

  • est lié(e) par le secret professionnel ;
  • parle à la première personne (« je ») ;
  • est neutre et traduit tout ce qui est dit sans ajouter, modifier ni omettre des informations ;
  • est gratuit(e) pour le patient.
Interprète traduisant ce que disent la professionnelle de la santé et la cliente

In Nederland zijn er heel wat diensten en professionals die u kunnen helpen wanneer u informatie nodig heeft over gezondheid, u een gezondheidsprobleem heeft of u zich in een noodsituatie bevindt. Waar u terecht kunt, hangt af van waar u verblijft en van uw verblijfsstatus. 

Als u ziek bent gaat u in Nederland altijd eerst naar de huisarts. Naast de huisarts zijn er in Nederland gespecialiseerde artsen, bijvoorbeeld in het ziekenhuis. Zij weten veel van één deel van het lichaam, bijvoorbeeld hart of longen, of van een bepaalde ziekte. Naast de huisartsen en de artsen in het ziekenhuis, kunt u in Nederland ook terecht bij een tandarts, opticien, fysiotherapeut, verloskundige, verpleegtehuis, instelling voor jeugdzorg of de GGD. Voor niet-medische zorg, zoals praktische of psychosociale hulp en ondersteuning kunt u terecht bij organisaties voor maatschappelijk werk. 

Een vrouw gaat naar een dokter

Verblijf in Asielzoekerscentrum (AZC)

Het AZC biedt medische zorg aan alle asielzoekers die in een opvangcentrum verblijven, ongeacht hun verblijfsstatus. Zij kunnen in het AZC naar de huisarts, verloskundige, jeugdgezondheidszorg en verwezen worden naar een ziekenhuis. Asielzoekers hebben recht op dezelfde medische zorg als Nederlanders, zijn hiervoor gratis verzekerd en hoeven niets te betalen. Ook veel tandheelkundige behandelingen worden voor jongeren tot 18 jaar vergoed. Voor volwassenen is deze vergoeding maximaal € 250 per jaar.

Alle asielzoekers kunnen met een medisch probleem of vraag terecht op het inloopspreekuur in de opvanglocatie. Het eerste gesprek is vaak met de praktijkassistent. De praktijkassistent kijkt of u langs een verpleegkundige of huisarts moet gaan. De praktijkassistent maakt dan een afspraak voor u. Het kan ook dat u doorverwezen wordt naar het ziekenhuis.

Verblijf in gemeenten (statushouders)

Zodra een asielzoeker een verblijfsvergunning krijgt, bent u een statushouder. Het Centraal Orgaan opvang Asielzoekers (COA) koppelt u aan een gemeente. Na verhuizing naar de gemeente moet u zich in schrijven bij een zorgverzekering. In veel gemeenten is dit collectief geregeld. Daarna kan u zich aanmelden bij een huisarts. U betaalt zelf de premies en  het eigen risico, en soms ook eigen bijdragen in kosten medicijnen of behandeling.

Wat moet ik doen als ik geen verblijfsvergunning heb?

Iedereen die langer dan drie maanden in Nederland verblijft zonder een geldige verblijfsvergunning is ‘ongedocumenteerd’. Ongedocumenteerden kunnen zich niet verzekeren tegen ziektekosten, maar hebben wel recht op medisch noodzakelijke zorg. 

Wat is medisch noodzakelijke zorg?

Het recht op gezondheidszorg is een basisrecht voor iedereen, ook voor mensen zonder verblijfsvergunning. Het recht op ‘medisch noodzakelijke zorg’ ligt vast in de wet. Medisch noodzakelijke zorg is zorg die passend is zoals die in Nederland gegeven moet worden. Zo krijgen mensen zonder verblijfsvergunning  ook toegang tot gezondheidszorg.

Een dokter beslist of de medische hulp al dan niet noodzakelijk is. Medisch noodzakelijke zorg  is meer dan de zorg waarvoor u naar de spoedafdeling van een ziekenhuis zou gaan. Deze hulp kan zowel een behandeling als preventieve zorg zijn, in een ziekenhuis of bij een dokter. Het gaat in principe om noodzakelijke, en passende zorg. Dit kan ook een consultatie voor anticonceptie of een abortus zijn. 

De dokter en andere zorgverleners zijn wettelijk verplicht om uw privacy te respecteren en informatie over u vertrouwelijk te behandelen

Als u de kosten van de zorg niet kunt betalen, kan de dokter of zorgverlener het geld declareren bij het Centraal Administratie kantoor (CAK). Sommige ziekenhuizen en apotheken hebben ook contracten afgesloten met het CAK. Vraag aan uw huisarts naar welk specifiek ziekenhuis of welke apotheek u kunt gaan.

Wat moet ik doen om 'medisch noodzakelijke zorg' te krijgen?

Woont u in Nederland zonder geldige verblijfspapieren en zonder zorgverzekering, dan hebt u recht op medisch noodzakelijke zorg. Voor zorg die niet levensbedreigend is neemt u contact op met een huisarts of huisartsenpost (in de avond of het weekend) in uw eigen woongebied. Voor verdere onderzoeken kan de huisarts u verwijzen naar een specialist in het ziekenhuis. Hiervoor krijgt u dan een verwijsbrief mee.

In geval van ongelukken of levensbedreigende situaties kunt u naar een spoedeisende hulpafdeling van een ziekenhuis. Elk ziekenhuis heeft zo’n afdeling, een verwijsbrief is niet nodig. Als u een ambulance nodig heeft, bel dan gratis met 112.

Wat zijn mijn rechten als ik een verblijfsvergunning heb?

Als u een verblijfsvergunning heeft, maar nog wel in één van de AZC's verblijft, dan kunt u gebruik maken van de gezondheidszorg in de opvanglocatie. 

Wanneer u vanuit het AZC verhuist naar een gemeente, en u zich aangemeld heeft bij een zorgverzekeraar, ontvangt u een zorgpas. U  en kunt u dan gebruik maken van de zorg in uw gemeente, en zich bijvoorbeeld inschrijven bij een huisarts.

Wat als een zorgverlener mijn taal niet spreekt?

Tijdens het verblijf in het asielzoekerscentrum zijn tolken beschikbaar voor het contact met zorgverleners.

Wat kunt u doen als u statushouder bent en in de gemeente woont en een tolk nodig heeft bij een bezoek aan een huisarts of het ziekenhuis? De tolkenvergoeding wordt dan betaald door de zorginstelling. De zorginstelling (huisarts, het ziekenhuis of een andere zorgverleningsinstelling) heeft hiervoor meestal een speciale regeling voor met een tolk of vertaalcentrum.

Als statushouder hebt u recht op een telefonische tolk wanneer u voor een consult of behandeling bij de huisarts komt. Dit recht heeft u tot 6 maanden na het moment van inschrijven bij de gemeente. Tot 1 mei 2019 geldt er een speciale regeling waarmee huisartsen een telefonische tolkdienst kunnen aanvragen voor gesprekken met statushouders.

Het is belangrijk te weten dat de tolk:

  • gebonden is aan het beroepsgeheim;
  • in de eerste persoon ('ik') zal spreken;
  • neutraal is en alles vertaalt zonder informatie toe te voegen, te wijzigen of weg te laten;
  • gratis is voor de patiënt. 
Een tolk vertaalt wat de zorgverlener en de cliënt zeggen

Besoin d’informations complémentaires ou d’aide ?

Médecin généraliste
Vous pouvez parler à un médecin généraliste de tous les sujets intimes. Si nécessaire, un médecin généraliste peut vous orienter vers un professionnel de santé spécialisé. Les réfugiés qui ont obtenu le droit d’asile (temporairement) choisissent un médecin généraliste dans leur municipalité. Les demandeurs d’asile vivant dans un centre pour demandeurs d’asile peuvent consulter un médecin généraliste exerçant dans le centre.
Service de garde des médecins
Vous pouvez appeler le service de garde des médecins (huisartsenpost) le soir et le week-end. Vous pouvez vous y rendre si vous avez besoin d’être soigné(e) en urgence. « En urgence» signifie que le problème de santé ne peut pas attendre une consultation de votre propre médecin généraliste le jour ouvrable suivant. Lorsque vous appelez, une décision est prise sur la nécessité de consulter le service de garde des médecins.
Juridisch Loket (assistance juridique)
Si vous avez des questions concernant vos droits, vous pouvez contacter le guichet d’assistance juridique (juridisch loket) pour une consultation (téléphonique) gratuite.
Bureaux anti-discrimination
Si vous avez le sentiment d’être discriminé(e), vous pouvez le signaler à un bureau anti-discrimination.
Autres professionnels de santé

Dictionnaire et traductions